Côte d’Ivoire : le dernier sanctuaire des chimpanzés

Côte d’Ivoire : le dernier sanctuaire des chimpanzés

Depuis cinq ans, des scientifiques observent les chimpanzés dans le parc national de la Comoë en Côte d’Ivoire.

 

C’est le dernier sanctuaire des chimpanzés en Côte d’Ivoire, à l’abri des hommes. Depuis cinq ans, un groupe de scientifiques, mené par Juan Lapuente, un biologiste espagnol, a décidé d’observer ces grands singes.

Des comportements étonnants

Il faut parfois plusieurs jours de marche à travers une végétation dense pour trouver des traces des chimpanzés. Le but n’est pas de les apercevoir, mais bien de les étudier et comprendre leur comportement. Les scientifiques utilisent 40 caméras à infrarouge disposées à travers tout le parc. Ils peuvent ainsi suivre les évolutions de familles de chimpanzés et en apprendre plus sur leur façon de vivre. Les scientifiques ont pu notamment apprendre comme les singes font des trous dans les arbres pour y trouver de l’eau quand celle-ci vient à manquer. Il y aurait six grandes familles de chimpanzés dans ce parc grand comme un département français. La population des chimpanzés en Côte d’Ivoire aurait chuté de 90 % ces trente dernières années.