Jane Goodall, aventurière au grand cœur

Jane Goodall, aventurière au grand cœur

La primatologue Jane Goodall a un destin hors du commun. Portrait d’une passionnée des chimpanzés qui a passé une partie de sa vie à leurs côtés.

France 2 France Télévisions

Mis à jour le 19/01/2018 | 22:36
publié le 19/01/2018 | 22:28

Avant elle, personne n’avait réussi à approcher d’aussi près les chimpanzés. À 83 ans, Jane Goodall parcourt le monde pour continuer à délivrer son message sur la défense de l’environnement et partager sa passion sur le règne animal. Sans jamais oublier le langage qu’elle a appris au côté des chimpanzés. Mais rien ne la prédisposait à devenir une aventurière, si ce n’est la passion qu’elle vouait aux animaux. Aujourd’hui, un documentaire permet de découvrir l’incroyable histoire de Jane. Elle n’a que 25 ans et aucune formation, lorsqu’elle se porte volontaire pour une mission dans le nord de la Tanzanie, pour approcher les chimpanzés. “J’avais beaucoup de patience et de passion”, explique Jane Goodall.

La voix de ces animaux

Jane mettra six mois à se faire accepter par un groupe de chimpanzés et elle va découvrir alors une petite révolution. Elle voit l’un d’eux effeuiller une branche et s’en servir pour attraper les termites et les manger. “On pensait que seuls les humains étaient capables d’utiliser des outils. Tout a changé alors”, explique-t-elle. Dans ce coin de jungle, Jane Goodall a créé depuis un centre de recherche où travaillent des scientifiques du monde entier. Ce vendredi 19 janvier, elle a été reçue par Nicolas Hulot, admirateur et ami de Jane Goodall. “Vous regardez deux secondes dans les yeux de Jane Goodall, vous vous apercevrez qu’il y a de l’authenticité et d’humanité”, confie le ministre de la Transition écologique et solidaire. Quand elle était petite, Jane Goodall disait vouloir être Tarzan. Elle est, et sera à jamais Jane, la voix de ces animaux qu’elle a su aimer et dont elle a su se faire aimer.